Home | L’insuffisance Rénale Chronique | Premiers signes et stades d’une maladie rénale chronique

Premiers signes et stades d'une maladie rénale chronique

En réalité, la douleur rénale n’est pas le premier symptôme d’une maladie rénale.

Si vos reins commencent à vous faire mal, vous avez peut-être déjà manqué d’autres signaux d’alerte.

Les premiers signes d'une maladie rénale chronique sont les suivants:

  • vous vous sentez moins énergique et vous êtes toujours fatigué;
  • vous n’arrivez pas à vous concentrer;
  • vous souffrez de problèmes de sommeil et de crampes musculaires durant la nuit;
  • vous souffrez d’un gonflement abdominal;
  • votre peau devient sèche et vous démange;
  • vous avez fréquemment envie d’uriner et vous devez vous rendre aux toilettes au cours de la nuit.

La maladie se présente sous forme de stades

La maladie rénale chronique n’apparaît pas du jour au lendemain, elle se développe au fil des années. Dans tous les cas, la MRC évolue toujours vers une insuffisance rénale, car cette maladie n’a pas de traitement. Cependant, sa progression peut être ralentie, ce qui permet de repousser de manière significative le recours à la dialyse.

La MRC évolue sur cinq stades, qui permettent de classer la progression de la maladie. Mais avant de nous plonger dans les stades cliniques de la MRC, nous devons comprendre comment on diagnostique cette pathologie.

Le débit ou taux de filtration glomérulaire détermine le stade de la maladie.

Pour mesurer la fonction rénale, les médecins déterminent le débit de filtration glomérulaire (DFG) grâce à des analyses. Le DFG permet de mesurer l’efficacité de filtration du sang par les reins. En cas de doute, votre médecin vous prescrira des analyses de sang qui mesureront votre créatinine sérique.

La créatinine est un déchet qui s’accumule après l’activité musculaire. Des reins qui fonctionnent bien éliminent totalement la créatinine présente dans le sang, tandis qu’un ralentissement de la fonction rénale se traduit par une augmentation du taux de créatinine dans le sang.

Le débit ou taux de filtration glomérulaire détermine le stade de la maladie.

La classification de la maladie rénale chronique

Dans la classification de la MRC évoquée plus haut, la maladie évolue sur cinq stades en fonction de sa gravité. A chaque stade correspondent des recommandations de traitement spécifique et diététique:

Stade 1 avec DFG normal ou élevé (DFG > 90 ml/min) : À ce stade, les reins fonctionnent correctement mais pas à 100 % de leur capacité. A ce stade, la plupart des personnes ne ressentent pas de symptômes. Ce stade précoce de la maladie peut être stabilisé grâce à une alimentation saine et riche en nutriments.

Stade 2 avec réduction légère (DFG = 60à89 ml/min) : Ce stade est similaire au premier. A ce stade, la plupart des patients sont diagnostiqués à l’occasion d’un dépistage du diabète ou de l’hypertension. À ce stade, les patients doivent adopter une alimentation adaptée et équilibrée et s’assurer que leur pression artérielle reste dans la norme.

Stade 3 avec réduction légère à modérée (DFG = 45 à 59 ml/min) et Stade 3B avec MRC modérée à sévère (DFG = 30 à 44 ml/min): À ce stade, les symptômes tels que la fatigue ou le gonflement abdominal deviennent plus évidents. Les patients doivent adopter une alimentation adaptée et saine, riche en aliments d’origine végétale et pauvre en protéines, en sodium et en graisses saturées. La restriction en sodium est importante pour contrôler la pression artérielle. Aux stades 3A et 3B, les médecins prescrivent habituellement des médicaments pour contrôler la pression artérielle.

Stade 4 avec réduction sévère (DFG = 15à29 ml/min) : À ce stade, les patients ont généralement besoin d’une dialyse ou d’une greffe de rein car les lésions rénales sont graves. À ce stade, les symptômes s’aggravent : des nausées et des vomissements peuvent apparaître, les reins commencent à souffrir et l’accumulation d’urée dans le sang entraîne une mauvaise haleine. Au stade 4, les patients doivent consulter un spécialiste (néphrologue) tous les trois mois. Les personnes concernées doivent réduire leur consommation de protéines afin de limiter la déperdition de protéines, éviter de fumer et faire de l’exercice régulièrement pour contribuer à prolonger la fonction rénale.

Stade 5 avec insuffisance rénale (DFG < 15 ml/min) : À ce stade, la fonction rénale du patient est totalement altérée. Les reins ne sont plus en mesure d’éliminer les toxines et les liquides, qui s’accumulent donc dans l’organisme, provoquant un malaise général. La survie du malade est subordonnée à la dialyse et à une greffe de rein.

Inscrivez-vous à notre Newsletter!

L’inscription à la Newsletter est la meilleure façon de rester en contact avec l’univers Flavis. Les dernières offres et bien d’autres informations arrivent directement dans votre boîte email. Vous serez ainsi toujours parfaitement informé.

"*" indica i campi obbligatori

Newsletter
Profilazione

"*" indica i campi obbligatori

Newsletter
Profilazione